SYLVIE BÉRUBÉ
Députée d'Abitibi—Baie-James—Nunavik—Eeyou

Bloc Québécois

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Un an au service des Québécois

Val-d’Or, 21 octobre 2021 – Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet ainsi que Sylvie Bérubé, députée d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou ont salué le bilan de l’équipe parlementaire à l’occasion du premier anniversaire de l’élection fédérale de 2019.


« Le Bloc Québécois a livré aux Québécoises et aux Québécois ce que nous avions promis: un engagement sans équivoque pour les intérêts du Québec. Cette confiance des Québécois dans une nouvelle génération du Bloc était inespérée, et je crois que nous avons été dignes de cette confiance. Revenus en force à la Chambre des communes pour représenter la nation québécoise, nous avons mis de l’avant sa différence, ses valeurs, sa langue et son économie. Nous avons fait la promotion de nos régions entreprenantes, innovantes et riches de nos ressources et de notre énergie propre. C’est ce que nous avons fait avec rigueur et cohérence et c’est ce que nous continuons de faire avec notre plan de relance et notre réponse aux défis posés par la pandémie », a déclaré Yves‑François Blanchet.


Relations de nation à nation avec les Autochtones


« Ottawa instrumentalise la pandémie pour s’immiscer dans les juridictions du Québec. Or, il ne s’acquitte pas de ses propres responsabilités, notamment envers les Autochtones. Le fédéral n’est pas suffisamment actif pour transformer les relations colonialistes qu’il entretient sous la Loi sur les Indiens. Cette loi est ce qu’il y a de plus systémique dans le racisme que subissent les Autochtones, et le gouvernement refuse de poser des gestes concrets et immédiats pour la remplacer par des ententes librement consenties avec les Premières nations. Puis, il se permet de faire la leçon alors que plusieurs réserves n’ont même pas d’eau potable ou de logement adéquat dans un pays riche comme le Canada qui accumule les rapports plutôt que les gestes. Ottawa doit concrétiser ses relations de nation à nations avec les peuples autochtones plutôt que d’en faire un prétexte à conflits avec le peuple québécois », a fait valoir, Sylvie Bérubé.


« Je viens de vivre une année exceptionnelle en étant députée de la belle circonscription d’Abitibi-Baie-James-Nunavik Eeyou. Le soir de mon élection, je disais que j’étais là pour vous et qu’au jour premier, je serais présente et disponible pour vous répondre et défendre nos acquis. Je réalise mes promesses et je suis toujours très fière de vous représenter! Je mesure à la fois l’honneur qui m’est fait, mais également son importance et la responsabilité qui m’incombe pour l’avenir de notre circonscription avec cette crise sanitaire. Vous pouvez compter sur mon entier engagement, avec toute mon équipe, pour vos dossiers afin de les défendre à Ottawa. » a conclu Sylvie Bérubé, députée d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou.


– 30 –


Source :
Lynda Perreault, directrice


Bureau de la députée Sylvie Bérubé


819 824-2942


lynda.perreault.301@parl.gc.c


— 30 —

Source et information:


Julie Ouellet

Adjointe aux communications

Bureau de Sylvie Bérubé,

Députée Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou

418 748-2234

julie.ouellet.301@parl.gc.ca

Suivez-moi