SYLVIE BÉRUBÉ
Députée d'Abitibi—Baie-James—Nunavik—Eeyou

Bloc Québécois

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Une tempête prévisible

Abitibi-Témiscamingue et Nord-du-Québec, 8 juin 2022 –la députée d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou, Sylvie Bérubé et le député d’Abitibi-Témiscamingue, Sébastien Lemire dénoncent les délais de traitement inacceptables pour les demandes de passeports. Le Bloc Québécois réclame du gouvernement qu’il mette de l’avant des solutions concrètes afin de pallier la crise.


« Les délais pour obtenir un passeport sont inacceptables. On demande aux gens de l’Abitibi-Témiscamingue de se rendre à la dernière minute à Montréal ou Gatineau. Ils doivent faire la file, attendre des heures, tout ça sans avoir la certitude d’obtenir leur passeport. Des citoyens en sont même rendus à faire du camping. Le gouvernement a été pris de court et n’est pas en mesure de faire face aux besoins », a dénoncé Sébastien Lemire, député d’Abitibi-Témiscamingue.


Avec la fin de certaines mesures sanitaires, le retour des voyages internationaux et l’achèvement des passeports 10 ans, il était prévisible que les citoyens allaient déposer leurs demandes de passeports. Pour une personne de l’Abitibi-Témiscamingue et le Nord-du-Québec dont le vol part de la région, c’est des déplacements inutiles, une nuitée à l’hôtel et, qui plus est, des frais supplémentaires pour obtenir le passeport en urgence. C’est totalement inacceptable. Ça ramène l’importance d’avoir accès à des services gouvernementaux en région


« C’est impensable, des citoyens et citoyennes attendent pour leur passeport et doivent faire plus de 500 kilomètres sans succès. Il faut que cela cesse et donner du service à la clientèle en région. Nous tenaillons le gouvernement à agir pour une meilleure gouverne. C’est vraiment inacceptable. Ce que les citoyens réclament, ce sont des solutions concrètes afin d’obtenir leurs passeports dans des délais raisonnables », a précisé la députée d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou, Sylvie Bérubé.


Afin de résoudre la crise, le Bloc Québécois a suggéré au gouvernement d’ouvrir temporairement et sans frais, les bureaux de passeports durant les fins de semaine afin de traiter rapidement les demandes les plus urgentes.


« En pleine crise, il n’y a pas un seul bureau de passeport ouvert la fin de semaine, même pour les personnes qui doivent quitter dans les 48 heures. Le gouvernement oblige les gens qui attendent depuis trois mois à manquer une ou deux journées de travail pour déposer une demande d’urgence et pire encore, ils facturent de 50 à 110 $ de frais supplémentaires : c’est inacceptable! Nous sommes catégoriques : les bureaux de passeport doivent ouvrir la fin de semaine et traiter les demandes urgentes sans frais », ont conclu les députés bloquistes, Sylvie Bérubé et Sébastien Lemire.


– 30 –


Source :


Lynda Perreault                                              Jean-François Vachon


Directrice de bureau                                       Adjoint aux communications


Bureau de Sylvie Bérubé                                 Bureau de Sébastien Lemire,


Députée Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou        Député Abitibi-Témiscamingue


819 824-2942                                                819 279-1060


lynda.perreault.301@parl.gc.ca                         jean-francois.vachon.302@parl.gc.ca


— 30 —

Source et information:


Julie Ouellet

Adjointe aux communications

Bureau de Sylvie Bérubé,

Députée Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou

418 748-2234

julie.ouellet.301@parl.gc.ca

Suivez-moi